< écriture au fil des jours < dans l’image

Les derniers textes…

la ville rapiécée

7 juin 2018
l’agent veut

life abstractions

25 juin 2017
translations

le camion rouge

26 avril 2017
déstructuration

en jaune sur fond gris

13 avril 2017
rien de plus

mathématique du paysage

6 mars 2017
il se compte
|

mathématique du paysage

Le paysage urbain est une somme, on calcule, nombre de fenêtres, nombre de portes, et à l’intérieur, une probabilité.

Le nombre est une contemplation, une méditation, implicite dans l’espace.

Le paysage urbain se compte, un tableau d’écolier en révèle l’écriture sympathique.
Se comptent les volets gris, se comptent les volets bleus,

et là jusqu’à onze dans l’ombre d’un toit, il se trahit d’un double un.

Le paysage urbain aligne ses chiffres, compte-moi, semble-t-il dire.

Qui compte un œuf compte un if, une date

ou une addition, une série, ce qui compte dans l’abstraction.


vues de cadaquès
musée dali à figueras
crédit photo christine simon

Mots-clés

cadaquès , figueras

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 6 mars 2017 et dernière modification le dimanche 3 décembre 2017
Merci aux 214 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)