le point imaginaire

< écriture au fil des jours < poèmes

Les derniers textes…

double ville

12 juin
la ville tremble

jusqu’à ma dernière attestation

19 mars
regard sans confinement

en quête du vert

2 mars
tous ces mois

décongelé

17 février
on croit

la rose de noël

4 février
combien de fois
|

double ville

la ville tremble son reflet, elle se trouble d’une autre ou de la même,
la ville n’est qu’un long baiser dans ce moment où elle se dédouble
panoramique, passionnément,
l’effet des lèvres sur moi,
une légèreté quand les tours opèrent ce lent phrasé qui dit que la ville n’est pas stable,
que son suspens, le temps, l’espace,
que sa nuit de lumières,
il aura fallu une vie pour qu’elle,
la nuit, gorgée de lumière,
contournement

Site sous licence Creative Commons