le point imaginaire

< écriture au fil des jours < bribe poétique

Les derniers textes…

la part du refus

27 septembre
tu te déplaces

est-ce qu’on perd le corps

20 septembre
peut-être le corps du bébé

On au singulier

5 septembre
On au singulier

moite heure climatique

15 août
quarante pour cent

gênes textuelles

7 août
les dialogues
|

la part du refus

tu te déplaces il y a l’horizon et le plaisir et tu ne tombes pas trop mal,
tu es à la frontière, la limite ton habitude
quand la menace grise envahit la plateforme,

ce n’est pas la première fois, ce sentiment qu’une ombre est tapie,
une grisaille ordinaire,
peut-être ce savoir qu’on te refuse par lui la tranquille présence,

et tu ne sais pas nommer, la haine de genre ou le refus de toi,
tu ne sais pas, tu poses des hypothèses,

la fermeture ibérique, ta part marrane qui ne passe pas, ou quoi que ce soit,
un gardien de la tour, ou un de derrière la porte,

Site sous licence Creative Commons