le point imaginaire

< écriture au fil des jours < cherche le sens

Les derniers textes…

les tachetés, les mouchetés

9 juin 2018
esaü, jacob

dans le monde de la post-vérité

30 janvier 2017
le monde se dédouble

pas mortelles

27 décembre 2016
plaies de vie

augmente ta nécessité

11 juillet 2015
plus nombreuses seraient les étoiles

vous trouvez...

8 octobre 2014
tombée en arrêt
|

Bonne, l’année « Vingt-Vingt-et-Un »

Cette hésitation à l’américaine, vingt, vingt-et-un, valse entre 2020, l’année ZoZo s’il en est, qu’on fera durer au moins deux mois de plus, façon d’englober avec le Covid-19 et ses gestions calamiteuses, masques, tests, vaccins, statistiques , le confinement, Blanquer, Castex et Darmanin, le désert dans les cinémas, les théâtres, le couvre-feu, le livre de Camille Duhamel et l’insurrection qui ne sera jamais folklorique, car elle a fait quatre morts, et 2021, que je ne nommerai pas ZoZie, non pas d’année-sosie qu’on nous referait à l’identique, parce qu’au troisième mois, elle va décoller cette année-ci, elle va s’envoler vers des cimes de félicité, des rires de bébé, alors ne me la gâche pas, hein, 2021, cette petite une de plus, qui va bonifier, et me faire devenir Yumi. 


Le Un de 2021, qu’il soit vôtre, qu’il ajoute de quoi faire du pair, du breakfast en amoureux, du beurre dans les épinards, de la guérison sur canapé. Le un, qu’il soit de plus ou qu’il se la joue unique, entre encore et commencement, c’est le Un du Un coup de dés jamais n’abolira le hasard. Que ce Un-là vous soit Ole, Ola, oléagineux et surtout, selon l’acronyme inventé par Anne Savelli, OLOE (Où Lire Où Ecrire), un lieu de créativité et de plaisir.

Bonne Année 2021 à tous.

Site sous licence Creative Commons