le point imaginaire

< écriture au fil des jours < autofictions

Les derniers textes…

c’était ça, être chanteuse

18 mai
cette sensation de la guitare debout

en route pour colmar

8 novembre 2018
on roule

mon vieux pull en cashmere

17 mai 2018
un pull d’une belle matière

voyager

1er mai 2018
on a pris la route

la girl

17 avril 2018
vous marchez
|

c’était ça, être chanteuse

Cette sensation de la guitare debout est venue avec l’achat de la folk, à Londres fin des années soixante-dix, les sous trouvés grâce à un séjour de petits frenchies à Sheffield, Yorkshire, tu pouvais enfin mettre une sangle guitare, te demandes même si c’est pas pour ça que tu l’avais achetée, avec la classique, c’était frustrant –y avait bien cette espèce de ventouse mais laide et qui ne tenait pas, alors condamnée à être assise, la guitare sur le ventre, toi cachée derrière-, quand la folk est arrivée, enfin, après quelques douleurs des coussinets des doigts, bien protégée par tes cals, tu t’étais dressée sur tes pieds, le mi du haut si net, et même davantage encore si tu mettais le capo sur la bonne barrette, le complément au chant, mais surtout ce sentiment de liberté, quand tu la retournais et l’installais, battant sur le bas du dos quand tu marchais, que c’était ça être chanteuse à cette époque, aller partout la guitare sur le dos, toujours prête à te la remettre sous les doigts.

lien musical vu sur ma TL twitter : @dbourrion

Site sous licence Creative Commons