< le goût des autres < auteurs & co

Les derniers textes…

[i carry your heart with me[i carry it in]

7 juillet 2017
e.e.cummings

l’acacia

12 juin 2017
de claude simon

d’un paragraphe d’histoire

19 mai 2017
de claude simon

il pleuvait sur illiers-combray

13 mai 2017
à la recherche de la recherche

l’Amérique n’existe pas

28 janvier 2017
de peter bichsel
|

d’écrire, un peu

D’écrire, un peu
antoine emaz


Ecrire « le ciel est bleu » n’est possible qu’à force d’avoir vu le ciel bleu sans l’écrire. Ou bien on a essayé, raté. Et puis un matin, les mots cherchent le ciel, alors qu’il n’a rien de plus bleu que les autres. Le présent est épais, et s’il ne l’est pas assez pour libérer un poème, il vaut mieux le laisser passer, jusqu’à ce qu’il épaississe encore. Attendre : aucun poème n’est nécessaire, sauf celui qui s’écrit de lui-même, dans l’élan d’un moment, maintenant, souvent préparé par une longue patience. En cela, un poète travaille sans cesse, même quand il semble ne rien faire sinon vivre, regarder, sentir. Mais ça, c’est un peu compliqué à expliquer aux autres, que l’on travaille en ne faisant rien. »

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 14 mai 2019 et dernière modification le mardi 14 mai 2019
Merci aux 78 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)