< écriture au fil des jours < bribe poétique

Les derniers textes…

la part du refus

27 septembre
tu te déplaces

est-ce qu’on perd le corps

20 septembre
peut-être le corps du bébé

On au singulier

5 septembre
On au singulier

moite heure climatique

15 août
quarante pour cent

gênes textuelles

7 août
les dialogues
|

On au singulier

la traductrice demande, le « on » est-il singulier ou pluriel,

le « on » de ce texte est au singulier
un « je », le « je » caché du voyageur,
qui cherche l’autre absolu
et en devient étranger à lui-même,
ostranéité contagieuse,
qui aliène et enveloppe de douceur,
comme une escorte de soi qui préserve de l’ego
pour mieux accueillir l’hôte extime

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 5 septembre 2018 et dernière modification le mercredi 5 septembre 2018
Merci aux 133 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)