< participations < la voisine : un laboratoire

Les derniers textes…

Hier, en vignettes

11 juin 2017
après la restitution

jebril, un participant-mystère

3 juin 2017
lors d’une séance

eux, les hirondelles

3 juin 2017
sont dans l’atelier de Sarah

derniers préparatifs avant le final

29 mai 2017
le temps approche de la restitution

l’atelier d’écriture à multiple détente

7 mai 2017
durant ces dernières semaines
|

la fuite

Ce texte était prévu pour le prochain toboggan poétique, le 2 avril, un cabaret de décontamination poétique à l’Echomusée de La Goutte d’Or, qui répond à l’appel du 26 avril lancé par Bruno Boussagol. Le programme trop copieux ne permettant pas de le passer, le voici sous sa forme de théâtre écrit.


(Voix d’homme) Madame

(Elle) Oui, oui, mon petit, qu’est-ce qu’il y a ?

(Voix d’homme) Madame, nous sommes en alerte, il y a eu une fuite, légère. Il faut calfeutrer vos portes, vos fenêtres et vos bouches d’aération. Avez-vous des bandes adhésives, du mastic, des morceaux de tissu ?

(Elle) Mais qu’est-ce qui se passe ?

(Voix d’homme) Madame, si vous étiez dehors avant cette alerte, vous devez prendre une douche et mettre vos vêtements dans un panier à l’extérieur de la zone de confinement. Vous devez allumer votre radio pour vous tenir au courant.

(Elle) La zone de confinement, tu veux parler de chez moi ?

(Voix d’homme) Madame, vous ne devez pas sortir, pas téléphoner, pas toucher d’objets, pas manger d’aliments contaminés.

(Elle) Pas toucher d’objets, mais quand-même le panier et la douche et mes vêtements et la radio, c’est un peu compliqué, mon petit, ce que tu dis.

(Voix d’homme) Madame, avez-vous pris vos comprimés d’iode ? Si vous n’en avez pas, vous pouvez aller en chercher au site proximal.

(Elle) Tu me fais tourner la tête, tu ne veux pas que je sorte, mais que j’aille chercher les comprimés à la pharmacie, que je ne touche rien, mais comment on pourrait ne rien toucher, quand on vit.

(Voix d’homme) Madame, avez-vous préparé votre équipement, médicaments, papiers d’identité, lampe de poche, nourriture, boisson ? Vous êtes en zone couverte par un plan personnalisé d’intervention.

(Elle) Mais de quoi tu parles, mon petit ? Et qui intervient, qui est personnalisé, un plan que je ne connais pas peut-il être personnalisé, ah moins, que ce ne soit pour toi, fait à ta mesure, ce plan personnalisé qui veut me personnaliser, m’intervenir, me planifier…

(Voix d’homme) Madame, nous sommes passés en code rouge, l’heure n’est plus à la mise à l’abri, veuillez évacuer toutes affaires cessantes.

(Elle) D’abord je dois m’enfermer chez moi, et maintenant je dois évacuer, mais en sortant je vais justement être plongée dans cette invisible menace que tu voulais que j’évite ce matin. Et je vais aller où, moi, c’est ma seule maison, ici. Ton plan, il prévoit quoi pour ma vie d’après ?

(Voix d’homme) Madame, vous devez rassembler vos affaires personnelles, couper le gaz et l’électricité, suivre strictement les consignes, fermer à clé les portes extérieures.

(Elle) Mais, vous ne pouvez pas me forcer, si ? Je ne veux pas partir, j’ai toujours vécu ici, je ne veux pas quitter la région.

(Voix d’homme) Madame, merci de vous diriger avec calme vers le point de rassemblement fixé. Merci de vous diriger avec calme vers le point de rassemblement fixé. Merci de vous diriger avec calme vers le point de rassemblement fixé. Merci de vous diriger avec calme vers le point de rassemblement fixé. Merci de vous diriger avec calme vers le point de rassemblement fixé.

Écrit pour La Voisine
Le site de La Voisine est visible ici

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 31 mars 2016 et dernière modification le samedi 29 avril 2017
Merci aux 204 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)