< le goût des autres < lecture, théâtre, etc

Les derniers textes…

william mingau-darlin

6 février 2018
au paradis des cormorans

fabrice villard dans ses œuvres

14 mars 2016
partant du mot « vintage »

en attendant godot

30 janvier 2016
de samuel beckett

discours sur la non-violence

1er novembre 2014
de mahatma gandhi

cécile duval, porteuse d’écriture comme on dit porteuse d’eau

1er octobre 2014
dans la silhouette encombrée d’un manteau à carreaux

en attendant godot

En attendant Godot de Samuel Beckett est une pièce puissante. L’ayant vu plusieurs fois, dans des mises en scènes encombrantes, rendant le texte inaudible, je suis allée voir la reprise de cette pièce par Cécile Duval au théâtre Clan Destino (Paris XXème). Il y a plus d’un an, elle m’avait fait entendre les résonnances juives du texte. Mais cette fois-ci, ce qui ressortait, était l’amitié complexe entre Vladimir et Estragon, magnifiquement interprétée par Romuald Duval et l’acteur argentin, Facundo Falabella, touchants dans cette mosaïque d’eux-mêmes cherchant des réponses, et la dimension sociale de la pièce, la relation perverse entre un Pozzo, Diego Stirman, allégorie du possédant, et Lucky, son serviteur, Bruno Jouhet, dont le jeu de scène tout en retenue et l’unique monologue, quand Pozzo lui intime l’ordre de penser, et où il tente de donner une forme à sa pensée jusqu’à l’éructation et au bug final, étaient bouleversants. Et comment un nouveau casting transforme la pièce. Et quel texte, quel texte, celui qui fait avancer le théâtre. Pour la première fois, j’ai entendu Godot comme l’auteur s’absentant, s’effaçant derrière ses avatars. Et c’était fort.

décors de raùl cortes castaneda
cécile duval et son travail

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 30 janvier 2016 et dernière modification le dimanche 3 décembre 2017
Merci aux 135 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)