< écriture au fil des jours < rêve 30/11

Les derniers textes…

rêve 30/11

30 novembre 2017
ce qui pleure dans le rêve

rêve 05/12

5 décembre 2015
on y va à m.

rêve 15/10

15 octobre 2015
c’était sympa

rêve 09/09

9 septembre 2015
cocaïne

rêve 11/08

11 août 2015
rêve de sommeil matinal
|

rêve 18/09


une petite note en trop

#1


dans une salle de classe, Te sens joyeuse, en forme, pas d’âge spécial mais énergie, ressenti des cheveux longs dans le cou, en face ce groupe de pré-ados, c’est comme ça dans le rêve, sans doute une classe de CPPN, connuE quand t’étais prof en collège dans le 93, et là dans le rêve te souviens et te dis, j’en ai connus des comme ça quand j’étais prof en collège dans le 93, cours assez libre, davantage occupationnel, canaliser le désordre, tu essaies de leur apprendre les prépositions, ça ne marche pas bien, ne sont pas intéressés, puis encore autre chose, oublié quoi, et alors, leur propose de chanter, il y a une femme qui se tient à côté assise sur une table, une collègue, vêtue de noir, une autre instit, et tu te mets à chanter sur un rythme lent, do, ré, mi, fa, sol, ils s’arrêtent de bouger dans tous les sens, alors tu recommences, do, ré, mi, fa, sol, et une petite voix vient improviser la suite, façon jazzy, en croches légères, qui montent et qui descendent, genre saxo, tu entends les notes, mais il te semble qu’il y en a une de trop à ton goût, tu ne dis rien, tu rechantes et là tout le monde entonne, et la petite qui fait son petit solo, puis tu rajoutes une suite, un fa, tu le dis, tu rajoutes un fa, tu perçois la tonalité majeure, comme si elle plantait les marches d’un escalier, toute contente, tu relèves la tête, et là l’instit un peu revêche te dit, il faut écrire le titre de la chanson au tableau, comme toute professeure des écoles doit le faire, tu penses, et toi étonnée, ça n’est pas possible, elle n’existe pas encore, tu te lève prête à écrire les paroles qu’ils proposeront, et on se remet à chanter, do, ré, mi, fa, sol, et la petite garniture à do au-dessus, fa

et te réveille, en train de chanter d’une voix grave, fin de sieste, comme si le chant t’avait réveillé. La musique en rêve, jamais éprouvé ça avant, rêvée hier. tu enregistres la musique. Il y a une petite note en trop, que j’accepte même si toujours de trop, et puis le fa à la fin.


jean-frédéric schnyder
the third mind
palais de tokyo
crédit photo christine simon

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 19 septembre 2014 et dernière modification le jeudi 30 novembre 2017
Merci aux 237 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Messages

  • Ce rêve musical :

    domination
    rédemption
    miction
    fascination
    solarisation
    lacération
    simulation
    dormition

    Voir en ligne : http://hadominique75.wordpress.com

  • ce qu’on oublie souvent dans l’interprétation des rêves, c’est la tonalité, ici "majeure"

    ce qui donne si on j’ose te reprendre :

    Ce rêve musical :

    domination................ dynamisme
    rédemption................ nouvelle chance
    miction................... liens/relations parfois incompréhensibles, collusion d’intérêts, oubli des fondamentaux
    fascination............... la musique, souvent ensorcelante
    solarisation.............. lumière, ne pas prendre des flashs pour des lanternes
    lacération................ composition à lamelles, mais aussi traces de haines titrisées
    simulation................ stimulation, essais/erreurs ou incompréhensions
    dormition................. réveil vital,
    l’effacement par les autres sert de contexte, là qu’est la dormition, pas dans les mots qui régénèrent et la musique qu’on joue là sur son enregistreur.

    en quelque sorte comme ce souvenir d’un vase communicant sympathique et tonique que nous avons eu, sans compter l’autre, et sans l’oublier, one to one relation, what else.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)